Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FDESR 62

1 2 3 4 5 6 7 > >>

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - La vie du Parti

Cher-e camarade,

Comme tu le sais, j’ai annoncé, mardi 28 juin, ma décision de proposer ma candidature à l’élection présidentielle.

Depuis deux ans et demi, ensemble, nous avons remporté de grandes victoires locales, renforçant ainsi, grâce à nos élus de terrain, le socle territorial de la gauche et sa crédibilité auprès des français pour 2012. Nous avons élaboré notre projet et l'avons adopté à l’unanimité. Des liens ont été renoués avec la société civile, les partenaires sociaux et le monde intellectuel. Des discussions sont engagées avec les partenaires de gauche en vue d'élaborer un contrat de législature. Avec les socialistes et les sociaux-démocrates européens, nous avons travaillé à la réorientation du PSE, qui porte face aux libéraux un vrai projet de relance européenne. Une génération de jeunes responsables a pu montrer tout son talent et sa volonté de servir nos idées.

Oui, notre parti est en ordre de marche. C’est une fierté, parce que je crois aux résultats. Ceux qu’ensemble nous avons obtenus sont une magnifique promesse d’avenir.

Nous entrons maintenant dans une nouvelle période de trois mois et demi, celle de la primaire citoyenne. La primaire citoyenne doit être un grand moment démocratique : c'est à sa réussite que chaque fédération oeuvre actuellement. Elle doit être exemplaire.

Notre parti doit aussi continuer de travailler pour remplir les missions essentielles à l'alternance : l'opposition à la droite, l'échange avec la société civile, la coordination du travail parlementaire et de nos élus, les discussions avec les autres formations de la gauche. Cette exigence requiert une équipe de direction opérationnelle, pleinement mobilisée, qui travaille avec tous les socialistes, et notamment tous les candidats à la primaire, dans un esprit d'équité.

Dans ce contexte, j’ai décidé comme je m’y étais engagée, de me mettre en réserve de ma fonction de Première Secrétaire et d’organiser l’intérim pour la durée des primaires. J’ai pris cette décision parce que la démocratie doit être irréprochable. Pour moi, la politique puise sa force dans l'éthique.
Pendant cette période, c’est notre Secrétaire national à la coordination Harlem Désir qui assurera l’intérim du Premier secrétariat, en animant nos instances de direction nationale et le travail quotidien du parti avec l’ensemble des secrétaires nationaux. La Haute Autorité des Primaires, coprésidée par trois personnalités extérieures, garantira le bon déroulement de notre primaire citoyenne.

Je nous fais confiance pour mettre toute notre énergie au service de l'unité des socialistes et de l'intérêt des Français. Pour ma part, je ferai tout pour qu’il en soit ainsi. Vous pouvez compter sur moi.
 
Amitiés,
Martine Aubry

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - La vie du Parti

Vincent Léna, secrétaire des socialistes du montreuillois, a animé la réunion.
Vincent Léna, secrétaire des socialistes du montreuillois, a animé la réunion.

Lundi soir, salle de l'Arsenal, la nouvelle secrétaire de section Laurence Stahlberger avait convié des sympathisants socialistes, pour une réunion militante et conviviale autour de l'enjeu de la participation des citoyens à la vie politique.

 

Vincent Léna, secrétaire des socialistes du montreuillois, a rendu public le dispositif des primaires dans l'arrondissement. Brigitte Bourguignon, secrétaire nationale auprès de Martine Aubry, en charge des primaires, a expliqué que « le PS entend à travers cette opération ouvrir les portes et les fenêtres, pour que tous ceux qui veulent participer à la victoire de la gauche en 2012 puissent s'impliquer. Tout un matériel de campagne (affiche, tracts, accroche-portes...) sera mis à disposition des militants et sympathisants qui veulent promouvoir cette démarche citoyenne inédite en France, à travers du porte-à-porte, des sorties d'usine, ou encore des marchés ». De nombreux bureaux de vote seront ouverts dans le montreuillois : Berck, Rang-du-Fliers, Montreuil, Cucq, Etaples, Attin, Beaurainville, Hesdin, Auxi, Frévent, Hucqueliers, Fruges, Le Parcq. Pour voter les 6 et 13 octobre prochains, il suffira de payer 1  euro et de signer une charte sur les valeurs de gauche. Par ailleurs, en présence de nombreux acteurs culturels, dont Henri Carballido, directeur de l'Embardée à Hesdin, Vincent Léna a annoncé « qu'il allait organiser des « Assises de la culture dans le montreuillois » à l'automne, afin de soutenir toutes les initiatives culturelles parfois fragiles ou menacées, et de rassembler autour d'une grande ambition commune pour notre territoire. »


Journal de Montreuil

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - La vie du Parti

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Conseil constitutionnel
© C. Constitutionnel

De nouveau, le gouvernement va devoir présenter au Parlement son tableau de répartition des conseillers territoriaux. Celui-ci a été partiellement invalidé, le 23 juin 2011, pour la deuxième fois, par le Conseil constitutionnel (lire la décision n°2011-632 DC).


Les  Sages avaient censuré en décembre ce tableau de répartition, compris alors dans le texte de réforme territoriale, pour des raisons démographiques.


Le gouvernement avait repris sa copie et choisi de la ré senter d'abord à l'Assemblée nationale, puis au Sénat. Or, selon les parlementaires socialistes, cette procédure est contraire à la Constitution selon laquelle "les projets de loi ayant pour principal objet l'organisation des collectivités sont soumis en premier lieu au Sénat". Jeudi, les Sages leur ont donné raison.


Matignon a aussitôt proposé d'inscrire à l'ordre du jour du Conseil des ministres du 29 juin un texte, identique, qui cette fois sera soumis en premier lieu aux sénateurs lors de la session extraordinaire qui débute le 1er juillet.


Un simple vice de procédure, selon Matignon
Soulignant que "François Fillon (a) pris acte de la décision" de censure, Matignon a estimé que celle-ci, "fondée sur un motif de procédure parlementaire, ne remet(tait) pas en cause le nombre de conseillers territoriaux attribués à chaque département et à chaque région".

Le 9 décembre, le Conseil constitutionnel avait rejeté le tableau de répartition des conseillers territoriaux, constatant que "six départements présentaient des écarts de plus de 20% à la moyenne régionale quant à leur nombre de conseillers territoriaux rapportés à la population du département": la Meuse, le Cantal, l'Aude, la Haute-Garonne, la Mayenne et la Savoie.

Le nouveau tableau compte un effectif total de 3.493 conseillers territoriaux, soit trois de moins que celui qui avait été censuré une première fois.


En revanche, le Conseil constitutionnel avait validé en décembre les principaux points de la réforme, en particulier la création du conseiller territorial et son mode de scrutin, la suppression de la clause de compétence générale pour les départements et les régions, la création de métropoles et l'achèvement de l'intercommunalité.


"Camouflet", "claque", amateurisme", selon les socialistes
"Quel amateurisme de la part du gouvernement", s'est exclamé le président de l'Assemblée des départements de France (ADF), Claudy Lebreton (PS), farouchement hostile au conseiller territorial.

"Déjà le texte n'était passé que d'une seule voix au Sénat et avait provoqué de fortes dissensions à l'Assemblée", a-t-il ajouté. "Et maintenant il est présenté en pleine campagne sénatoriale, alors que les maires et les élus qui forment les grands électeurs à cette élection sont remontés par la suppression de la taxe professionnelle et la réforme territoriale".

Le député PS Bernard Derosier a qualifié l juina décision du Conseil constitutionnel de "claque retentissante pour le gouvernement". "La droite fait n'importe quoi pour satisfaire ses appétits électoraux", écrit-il dans un communiqué. "Le Conseil constitutionnel l'a sèchement renvoyé à ses études". Et "quand une réforme est si mal née, (...) la sagesse serait de l'abandonner définitivement", a-t-il ajouté, en rappelant qu'en cas de victoire en 2012 la gauche la supprimerait.


Alain Rousset (PS), président de l'Assemblée des régions de France (ARF), a jugé que c'était "un nouveau camouflet pour une mauvaise réforme".

 

 

Le courrier des Maires

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

1 2 3 4 5 6 7 > >>
Haut

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog