Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FDESR 62

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

 

 

 

S'appuyant sur les révélations de Mediapart, le député socialiste Christian Paul a interrogé, mercredi 30 juin, à l'Assemblée nationale, le ministre du Travail Eric Woerth sur le parti politique "de poche" mis à son service dans l'Oise, qui aurait bénéficié de l'argent de Liliane Bettencourt. Lire plus sur mediapart.fr

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Finalement pas aussi sûr de lui, le gouvernement utilise 22 millions de deniers publics pour une campagne de communication, dont quatre pages dans la presse, pour convaincre du bien-fondé de sa réforme.


La fin justifiant, selon lui, les moyens, il n’hésite pas à manier le mensonge et l’omission dans ces 4 pages de propagande.


Florilège :

• Tous les salariés qui ont commencé leur vie professionnelle avant 18 ans continueront de partir à la retraite à 60 ans. Il s’agit là d’un pur mensonge : seuls les salariés qui auront totalisé un nombre de trimestres cotisés très élevé, sans période de chômage et d’inactivité, seraient concernés. Exemple, un salarié ayant commencé à travailler à 17 ans, totalisant 160 trimestres cotisés et 10 trimestres assimilés (par exemple chômage), ne bénéficierait pas de ces dispositions.


• L’âge de la retraite à taux plein en Allemagne est de 67 ans. Première omission : il sera de 67 ans en …2029. De plus, il n’est pas comparable avec l’âge d’ouverture des droits en France.


• Pour les femmes : avec la réforme, la période de maternité sera désormais intégrée dans le calcul des droits à la retraite. Seconde omission : seuls les congés maternité qui débuteront après le 1er janvier 2012 seront pris en compte. Autrement dit, cette mesure ne sera opérationnelle que pour les retraites qui seront prises à partir de … 2040.


• Une réforme efficace (…) Apport de l’Etat : 15,6 Mrds €. Troisième omission : L’Etat prétend mettre 15,6 Mrds € de ressources nouvelles pour financer les retraites. Il ne s’agit pas de ressources nouvelles, mais d’une somme que l’Etat employeur verse depuis 10 ans pour financer la retraite de ses fonctionnaires.


• Si vous avez démarré votre activité à 17 ans ou avant et que vous avez toutes les années de cotisations nécessaires, vous pourrez continuer à prendre votre retraite à 60 ans. Quatrième omission : combien de trimestres correspondent aux cotisations nécessaires ?

Vraisemblablement un minimum de 164 trimestres cotisés. Les trimestres assimilés (chômage, maladie…) ne sont pas considérés comme cotisés.


La Cgt dénonce de telles pratiques. Dès le 2 juillet, et tout au long des congés d’été, elle va mettre à disposition des salariés un 4 pages exposant son analyse de la réforme et ses propositions. Le 13 juillet, avec les autres organisations syndicales, elle interpellera le gouvernement sur le caractère injuste et inacceptable de sa réforme.

Dans ce même cadre intersyndical, elle appelle à faire du 7 septembre une très grande journée de grèves et de manifestations.

 

CGT

 

 


Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Retraites

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, Unsa, réunies le 29 juin 2010 au siège de la CFDT, ont décidés d'une journée nationale de grèves et de manifestations, le 7 septembre, contre le projet injuste de réforme des retraites.

Ces dernières semaines, les salariés du public et du privé, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités se sont mobilisés de plus en plus massivement sur les retraites, notamment le 24 juin 2010. Ils ont réaffirmé leur opposition au projet de réforme injuste et inacceptable du gouvernement, notamment au report brutal des âges légaux à 62 et 67 ans qui pénalise particulièrement les salariés ayant commencé à travailler jeunes et ceux ayant eu des carrières chaotiques et incomplètes. Cette réforme n’apporte, par ailleurs, pas de réponse sur le plan de la pénibilité. Elle aggrave les inégalités entre les hommes et les femmes.


Les organisations syndicales dénoncent la campagne médiatique précipitée du gouvernement qui travestit la réalité du projet.


Cette réforme, une des plus dures d’Europe, arrive dans une situation économique dégradée où le chômage est en hausse continue et touche plus fortement les jeunes et les seniors. Les politiques de rigueur se généralisent dans toute l’Europe en aggravant les inégalités et hypothèquent fortement toute reprise.


Des initiatives intersyndicales viseront à interpeller le gouvernement et ses représentants, aux niveaux national et local, le 13 juillet, jour du Conseil des ministres qui adoptera le projet de loi. Durant l’été, les organisations syndicales interpelleront les parlementaires.


Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA vont poursuivre leur action tout au long du processus législatif de la réforme des retraites.


Elles décident d’une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations le 7 septembre 2010, au moment où s’ouvrira le débat parlementaire. Elles appellent tous les salariés du privé et du public, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités à construire ce jour une mobilisation d’ampleur.

 


Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Retraites

 

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

Les départements et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) se sont inquiétés le 29 juin de la suppression de la clause de compétence générale aux régions et aux départements qui priverait le sport de 1,3 milliard d'euros par an.


Le projet de réforme territoriale prévoit la suppression de la clause de compétence générale pour les régions et les départements.


Jusqu’à présent cette clause autorise chaque collectivité à s’occuper de domaines qui ne sont pas spécifiquement de son ressort. Toutefois un amendement déposé à l’Assemblée nationale prévoit que le sport, la culture et le tourisme pourront encore être traités par toutes les collectivités. Le projet de loi est actuellement en débat au Sénat.


« Nous percevons une réelle inquiétude de tout le monde associatif : nous n’arrivons plus à payer les entraîneurs, à financer les déplacement des athlètes », a souligné le président de la Fédération française de judo Jean-Luc Rougé, plaidant pour plus de souplesse dans les financements croisés, qui permettent à des collectivités différentes de réaliser le même équipement sportif.


Roxana Maracineanu, première française championne du monde de natation, a souligné l’importance du soutien des collectivités territoriales dans la carrière des sportifs de haut niveau et leur reconversion.


Le président du CNOSF, Denis Masseglia, a rappelé que le mouvement olympique en France agit au bénéfice de 150.000 associations sportives, 16 millions de licenciés et 2,5 millions de bénévoles.


Pour Claudy Lebreton (PS), président de l’Assemblée des Départements de France, le développement de la pratique sportive en France « s’est construit par un travail de partenariat librement effectué entre le monde associatif, les collectivités locales, et l’Etat ».
« Les collectivités territoriales ont pris une part croissante dans le financement du sport pour atteindre 70% aujourd’hui », a-t-il dit.


Les départements seuls ont dépensé, en 2009, plus de 1,1 milliard d’euros pour le sport en dépenses directes (764 millions d’euros de dépenses de fonctionnement et 338 d’investissements directs). Si on y ajoute les subventions aux communes pour les équipements sportifs, les départements ont consacré plus de 2,75 milliards au sport, soit quatre pour cent de leur budget.

 

 

La Gazette.fr

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Réforme Territoriale

 

Proposition de résolution sur la

sur la contribution économique territoriale


Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Réforme Territoriale

 

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Retraites

 

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

En mars 2011 auront lieu des élections cantonales.Si la réforme territoriale voulue par Nicolas Sarkozy était adoptée -et si la droite l’emporte en 2012- ces élections cantonales pourraient être les dernières, avant leur remplacement par des élections territoriales, qui se tiendraient alors en 2014.

La moitié des cantons est renouvelable à chaque échéance. Sur les 77 cantons que compte le département du Pas de Calais, 38 sont concernés en 2011, dont 25 tenus par des élus socialistes. Il s’agit donc d’un rendez-vous crucial pour la fédération des élus socialistes et républicains du 62 

Le détail des cantons renouvelables :

 

Canton : ARDRES

Population : 19 774

Conseiller sortant : CARPENTIER Bernard (intergroupe)

 

Canton : ARQUES

Population : 20 438

Conseiller sortant : LEFAIT Michel (PS)

 

Canton : ARRAS NORD

Population : 19 204

Conseiller Sortant : DELEURY Jean Pierre (PS)

 

Canton : ARRAS OUEST 

Population : 23 341

Conseiller sortant : FAUQUET Alain (PS)

 

Canton : ARRAS SUD

Population : 31 308

Conseiller sortant : COTTIGNY Jean Louis (PS)

 

Canton : AUDRUICQ

Population : 24 319

Conseiller sortant : MAJEWICZ Olivier (PS)

 

Canton : AVESNES LE COMTE

Population : 8 807

Conseiller sortant : DEFONTAINE Jean Pierre (PS)

 

Canton : AVION

Population : 21 990

Conseiller sortant : ROBITAIL Jacques (PC)

 

Canton : BARLIN

Population : 18 086

Conseiller sortant : DAGBERT Michel (PS)

 

Canton : BEAUMETZ LES LOGES

Population : 11 966

Conseiller sortant : PETIT Michel (intergroupe)

 

Canton : BERCK SUR MER

Population : 25 177

Conseiller sortant : KRAJEWSKI Jean Marie (PS)

 

Canton : BETHUNE EST

Population : 21 647

Conseiller sortant : GAQUERE Raymond (PS)

 

Canton : BETHUNE SUD

Population : 19 113

Conseiller sortant : DELANNOY Alain (PS)

 

 

Canton : BOULOGNE NORD OUEST

Population : 20 141

Conseiller sortant : DUPILET Dominique (PS)

 

Canton : BOULOGNE SUD

Population : 23 352

Conseiller sortant : OGUER Alain (PS)

 

Canton : CALAIS CENTRE

Population : 28 841

Conseiller sortant : VASSEUR Philippe (PS)

 

Canton : CALAIS EST

Population : 22 987

Conseiller sortant : PERON Serge (PS)

 

Canton : CALAIS NORD OUEST

Population : 28 059

Conseiller  sortant : Hamy Michel (Intergroupe)

 

Canton : CALAIS SUD EST

Population : 22 960

Conseiller sortant : LEVAILLANT Marcel (PC)

 

Canton : CAMBRIN

Population : 19 528

Conseiller sortant : DURIEZ Odette (PS)

 

Canton : CAMPAGNE LES HESDIN

Population : 10 556

Conseiller sortant : TETARD Ghislain (intergroupe)

 

Canton : CARVIN

Population : 26 346

Conseiller sortant : MACIEJASZ Daniel (PS)

 

Canton : DAINVILLE

Population : 18 059

Conseiller sortant : ROSSIGNOL Françoise (PS)

 

Canton : DESVRES

Population : 14 814

Conseiller sortant : PRUDHOMME Claude (PS)

 

Canton : DOUVRIN

Population : 18 187

Conseiller sortant : PRUVOT Fabien (PS)

 

Canton : ETAPLES

Population : 20 449

Conseiller sortant : BIGOT Lucile (intergroupe)

 

Canton : FAUQUEMBERGUES

Population : 9 193

Conseiller sortant : MEQUIGNON Alain (PS)

 

Canton : HOUDAIN

Population : 20 362

Conseiller sortant : DEWALLE Daniel (PC)

 

Canton : LE PARCQ

Population : 7 676

Conseiller sortant : DARQUE Jean Claude (intergroupe)

 

Canton : LE PORTEL

Population : 19 101

Conseiller sortant : ETIENNE Jean Claude (PS)

 

Canton : LENS NORD EST

Population : 23 877

Conseiller sortant : LEDENT Marie Paule (PS)

 

Canton : LIEVIN SUD

Population : 24 557

Conseiller sortant : DUPORGE Laurent (PS)

 

 

Canton : LILLERS

Population : 22 668

Conseiller sortant : ANDRIES Lucien (PC)

 

 

Canton : MONTIGNY EN GOHELLE

Population : 20 471

Conseiller sortant : PICQUE Jean Marie (PS)

 

Canton : ROUVROY

Population : 19 644

Conseiller sortant : WATRIN Dominique (PC)

 

Canton : SAINT POL SUR TERNOISE

Population : 15 253

Conseiller sortant : LOUF Maurice (PS)

 

Canton : VIMY

Population : 22 559

Conseiller sortant : LANCRY Lionel (intergroupe)

 

Canton : VITRY EN ARTOIS

Population : 27 493

Conseiller sortant : STIENNE Martial (PC)

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - La vie de la Fédé

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog