Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FDESR 62

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Caroline de Camaret et Frédérique Lebel (RFI) reçoivent ce socialiste europhile qui analyse la crise économique et réagit aux propos d’Antonio Tajani, Commissaire européen italien en charge de l’Industrie.


Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Les départements et les régions seront dotées de «capacité d'initiative», en particulier pour soutenir le sport, dans le cadre de la réforme territoriale, a annoncé mercredi à l'Assemblée le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Alain Marleix.

«Le gouvernement souhaite doter régions et départements de capacité d'initiative pour répondre à des demandes non prévues par la loi mais qui sont justifiées par l'existence d'un intérêt public local dont le soutien aux sports et au mouvement sportif», a déclaré M. Marleix en réponse à une question de François Sauvadet (Nouveau Centre).

«La remise en ordre de la répartition des compétences n'a évidemment pas pour objet de conduire les collectivités territoriales à se désengager du soutien qu'elles apportent au mouvement sportif et qui est un soutien essentiel», a précisé le ministre.

«Des compétences pourront être partagées entre plusieurs collectivités territoriales, mais dans ce cas une collectivité chef de file pourra être désignée pour coordonner l'exercice de cette compétence», a-t-il ajouté, en précisant que «sont spécialement concernés les domaines sportifs et culturels».

Le projet de loi de réforme des collectivités territoriales, récemment adopté par le Sénat (voir nos infos ci-dessous), prévoit qu'un texte précisera la répartition des compétences des régions et des départements ainsi que les règles d'encadrement des cofinancements entre collectivités, ceci dans un délai de 12 mois, a rappelé M. Marleix.

Pour accéder aux questions aux gouvernement du 24 février 2010, voir lien ci-dessous.



Liens complémentaires :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2009-2010/20100142.asp#P150_17603

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Dossier Réforme Territoriale

 

Le gouvernement aurait arrêté une liste de près de 200 médicaments dont le taux de remboursement par la Sécurité sociale passera de 35% à 15% en avril.

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Lis moi avec webReader

L’information est passée un peu inaperçue alors qu’elle mériterait que l’on y prête attention ; en janvier la consommation des ménages a chuté en France comme jamais depuis la crise.

Bien évidemment, le gouvernement et Madame LAGARDE s’empressent d’expliquer que tout va beaucoup mieux et que tout cela n’est dû qu’à la fin de la prime à la casse. Sans minimiser cet impact incontestable, permettez-moi d’y voir aussi une raison bien plus structurelle. Pour consommer il faut avoir un emploi, du pouvoir d’achat et de la confiance. Or, quand je regarde autour de moi, je ne vois pas cela…

recessionForce est de constater que les 15 milliards d’euros de cadeaux aux plus riches dans le cadre du paquet fiscal n’ont aucun effet sur la consommation et la relance de l’économie. Tout d’abord parce que ces grandes fortunes sont peu nombreuses à avoir quitté leurs paradis fiscaux, mais surtout parce que ces largesses servent à épargner plus plutôt qu’à consommer.

En revanche, ce que je vois c’est l’explosion des plans sociaux ; plus de 2 200 en 2009, soit le double par rapport à 2008 en France. Ce que je vois c’est aussi l’augmentation de plus de 28 % du nombre des bénéficiaires du RSA dans le Pas-de-Calais, entre juin et septembre dernier. Ce que je vois enfin ce sont les 12,5 % de personnes sans emploi dans le Département.

Comment voulez-vous que la consommation augmente ou même se maintienne quand tant de personnes sont en situation de précarité ?
Bien sûr il y a cette crise mondiale avec une France qui, soit disant, s’en sort mieux que les autres pays européens, grâce à l’action du gouvernement… balivernes !

Le secteur manufacturier français ne participe plus qu’à hauteur de 16 % à la création de richesse alors que la moyenne s’établit à près de 22,5 % dans les pays de la zone Euro et à 30 % en Allemagne. Cela démontre bien la désindustrialisation du pays et l’absence de volontarisme du gouvernement en la matière. Moins d’industries c’est moins d’emplois.

C’est bien la politique économique gouvernementale que je remets ici en cause, proposant les mauvaises solutions d’accompagnement.

Prenez ces 4 milliards de subventions de l’Etat consacrés aux heures supplémentaires, ce fameux « travailler plus pour gagner plus ». L’impact sur l’économie est quasiment nul. Or 4 milliards d’euros permettraient à l’Etat de financer entièrement 100 000 emplois nouveaux comme le démontre Guillaume DUVAL rédacteur en chef d’Alternatives Economiques.

Grâce à ces subventions massives, on a enregistré 167 millions d’heures supplémentaires au 3ème trimestre 2009, soit l’équivalent de 420 000 emplois temps plein qui pourraient être créés ! Nous sommes tout simplement en train de créer une autre société bipolaire, précarisant définitivement une partie de la population.

Les mauvais choix n’apporteront jamais les bonnes solutions.





DOMINIQUE DUPILET

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

genisson.jpgAlors que le Président de la République avait annoncé à l'issue du sommet social du 15 février dernier ne pas vouloir passer en force sur la question des retraites et faire de la pénibilité un des sujets de sa réforme, le gouvernement vient d'apporter un démenti spectaculaire à ses engagements. 

Alors que les négociations avec les partenaires sociaux sur les conditions de départ en retraite des infirmiers et des corps paramédicaux des fonctions publiques viennent d'échouer, le gouvernement a déposé jeudi dernier une lettre rectificative au projet de loi relatif à la rénovation du dialogue social dans la fonction publique pour imposer le report de l'âge de départ en retraite.
 
Le Parti socialiste dénonce avec vigueur ce passage en force au mépris du dialogue social. Il s'étonne de la rapidité avec laquelle le gouvernement propose un texte de loi, alors que l'échec des négociations sur la pénibilité, en septembre 2008, n'a toujours donné lieu à aucun projet de loi. Le travail des infirmiers est considéré comme pénible, Le Parti socialiste exprime sa préoccupation sur la manière dont ce facteur sera pris en compte dans la future réforme. Enfin, il conteste l'émiettement de la réforme des retraites ; à quelques mois du débat annoncé, ce coup de force signe la méthode de la droite.

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - L'action des élus

PS Logo

Alors que la droite, avec la politique d’immigration choisie, a créé une situation de non-droit pour de nombreux travailleurs étrangers et alors qu’elle s’apprête à durcir encore la législation, de nombreux travailleurs sans-papiers se battent depuis des mois afin d’obtenir leur régularisation.
 
Le collectif « 24 heures sans nous » veut montrer combien la présence des immigrés en France est nécessaire en organisant symboliquement pendant une journée – le 1er mars – leur non-participation à la vie de la cité. Il organisait ce matin à l’Assemblée Nationale une conférence de presse pour présenter l’initiative.
 
Le Parti socialiste salue cette initiative et réaffirme son soutien au mouvement de travailleurs sans papiers et à toutes les associations et organisations syndicales qui oeuvrent chaque jour à faire reconnaître l’apport de l’immigration à la France et au rétablissement des droits des étrangers.

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - La vie du Parti

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

Voir les commentaires

Published by FDESR 62 - - Vu dans l'actualité

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog