Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FDESR 62

Ce 20 janvier 2015, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, répond à Yves Durand, député du Nord.

Yves Durand, député : Madame la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, la République, c’est d’abord l’école. La loi de refondation de l’école de la République, votée en juillet 2013, donne à celle-ci une mission claire : « élever le niveau de connaissances, de compétences et de culture de tous les enfants […] [et] recréer une cohésion nationale et un lien civique autour de la promesse républicaine de réussite éducative pour tous. »

C’est dire, madame la ministre, que l’école ne doit pas seulement instruire mais qu’elle doit aussi éduquer. Elle le fera en transmettant les valeurs républicaines, au premier rang desquelles la laïcité. Parce que l’école est le premier espace républicain que l’enfant connaît, c’est aux enseignants que la nation confie cette mission. Et je crois pouvoir dire au nom de tous que leur implication, notamment ces dernières semaines, mérite à la fois notre reconnaissance et notre confiance. Mais il importe que la République leur offre les meilleures conditions pour accomplir leur métier.

C’est d’abord reconnaître que leur métier est un vrai métier, et donc qu’il s’apprend. Dans la loi, nous avons rétabli une formation vraiment professionnelle, initiale et continue. C’est aux nouvelles écoles supérieures du professorat et de l’éducation qui en ont la charge de créer une culture commune à tous les personnels d’éducation pour que chacun d’entre eux participe à la construction du citoyen en devenir dans chaque enfant.

Madame la ministre, quelles dispositions allez-vous prendre pour que les valeurs de la République, notamment la laïcité, s’intègrent concrètement dans la formation initiale et continue des enseignants ?

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche :
Pour ceux qui auraient pu en douter, monsieur le député, les évènements de ces derniers jours et les innombrables attentes exprimées par la société à l’égard de l’école éclairent la nature de la mission des enseignants et ses difficultés. En effet, la mission des enseignants s’apprend. Vous avez raison – et je parle de tout ce que vous venez d’indiquer. Transmettre des savoirs, transmettre un savoir-être, apprendre des valeurs aux enfants, cela s’apprend.

Être le réceptacle des incompréhensions, des imperfections de la société et devoir en permanence y répondre en s’adaptant à ce que voient et entendent les enfants par ailleurs, cela s’apprend. Bien sûr, la formation des enseignants passe pour une évidence aujourd’hui, mais rappelez-vous qu’il n’y a pas si longtemps ce n’était pas le cas, et je vous remercie d’avoir souligné que la loi de refondation de l’école est venue mettre un terme à une tendance qui était extrêmement négative, une tendance à la déshérence de la formation, qu’il s’agisse de la formation initiale, qui avait été tout bonnement supprimée, ou de la formation continue.

Nous en pâtissons encore aujourd’hui. Alors, oui, ce gouvernement a remis en place la formation initiale, à travers ces écoles supérieures du professorat et de l’éducation, qui se cherchent encore. Je recevrai tous les directeurs des ESPE jeudi, pour faire en sorte que, dans le tronc commun, on apprenne davantage encore aux enseignants à transmettre ces valeurs.

Mais la formation continue aussi a toute son importance. J’annoncerai des mesures dans les jours qui viennent, pour la renforcer. Beaucoup de besoins se sont exprimés ces derniers jours, à la fois pour assurer cet enseignement laïc du fait religieux, pour assurer cette éducation aux médias et au décryptage de l’information et pour assurer la transmission et l’explication de ce qu’est la laïcité dans les établissements scolaires. Oui, les enseignants ont besoin d’être soutenus ; ils ont besoin d’une formation adaptée à leurs réalités, notamment à partir des besoins qu’ils auront eux-mêmes exprimés. C’est ce que nous ferons.

Published by FDESR 62 -

commentaires

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog