Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FDESR 62

Pour ses premiers vœux à la presse depuis son élection en juin dernier, et à deux mois du renouvellement de l’assemblée, le président du conseil général, Michel Dagbert, a affiché son optimisme en s’évertuant à chasser la morosité ambiante.

Les élections départementales.- Le scrutin des 22 et 29 mars sera « le premier grand rendez-vous électoral » après les événements terroristes et l’élan citoyen qu’ils ont suscité. Avec de surcroît le renouvellement en totalité de l’assemblée, Michel Dagbert croit à une forte mobilisation, alors que se profilait une abstention record.

Le président du Département compte « prendre une part déterminante dans la campagne ». Pour expliquer les nouvelles modalités du scrutin (deux fois moins de cantons et des binômes homme-femme à élire) et éviter une alternance dans ce département historiquement « rose-rouge ». « Je suis convaincu que nous allons conserver la majorité à gauche, et je vais m’y attacher. »

Au passage, Michel Dagbert tacle l’opposition, qui n’a pas pris part au vote sur le budget 2015, adopté en décembre. « Refuser de prendre position ou de s’abstenir, c’est refuser d’exercer son job d’élu, et c’est difficilement entendable. »

 

 

La défense de l’institution.- Michel Dagbert a rappelé « la capacité du Département en 2014 à développer son projet malgré le contexte d’incertitude (le président Hollande déclarant que « les Départements ont vécu », NDLR) et le changement de président (le passage de témoin surprise de Dominique Dupilet) au beau milieu de l’année. »

« En 2015, le conseil général ne va pas mourir, il va se transformer et devenir conseil départemental. Ce sera une année déterminante : avec de l’argent public plus rare, nous devrons apporter des réponses au meilleur coût. (…) Le Département a sa place dans la République et dans un espace régional agrandi. »

Les chantiers.- Le Département sera partie prenante du financement du chantier du canal Seine-Noird Europe, de la nouvelle politique des contrats de ville, de la mise en œuvre du très haut débit. Il faudra aussi « consolider l’attractivité du littoral », développer le tourisme autour du Louvre Lens et poursuivre l’accompagnement financier des projets des intercommunalités via la contractualisation territoriale.

Autour du Louvre Lens, destination ALL

Michel Dagbert le prédit : « 2015 constituera une étape clé de la reconversion du territoire du Bassin minier, à l’instar de Bilbao ou de Liverpool ». Pour attirer le maximum de visiteurs français et étrangers dans la région, la Mission Louvre Lens Tourisme s’attache à créer « une destination touristique crédible et durable » que le président du conseil général a promue en relayant le lancement de la destination ALL, pour Autour du Louvre Lens.

En s’appuyant sur le musée lensois qui a ouvert il y a deux ans et le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO de l’ensemble du Bassin minier du Nord - Pas-de-Calais, il s’agit de « renverser les clichés » et de mettre en avant « les éléments de modernité » en impliquant habitants, entreprises, associations et collectivités.

Une plateforme collaborative réunit les principaux offices de tourisme de la destination : Arras, Béthune-Bruay, Douai et Lens-Liévin. Ils se sont associés autour d’un « plan de promotion national et international pour optimiser la visibilité des offres touristiques ».

 

La Voix du Nord

Published by FDESR 62 -

commentaires

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog