Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FDESR 62

Retrouvez l'interview de Jean-Christophe Cambadélis dans Le Progrès !

 

Vous êtes en déplacement aujourd’hui à Bron, dans le Rhône, dans le cadre des Etats généraux du PS. De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de reconstruire la carte d’identité du PS. Le monde a changé, nous le voyons dans la guerre que nous venons de déclarer au terrorisme. Par ailleurs, notre modèle social a changé, nous devons en parallèle faire face à nos déficits. Enfin, nous sommes passés à une forme de tripartisme avec la présence du FN.

Le PS doit être en capacité de s’adapter à toutes ces évolutions.

Le PS a perdu son identité ?

Nous devons faire un travail de refonte et de réorganisation du parti.

Le PS doit être plus moderne, nous conservons les structures depuis la SFIO avec un fonctionnement de haut en bas. Or, la communication aujourd’hui est horizontale. Il nous a fallu intégrer les nouveaux vecteurs de la communication.

Bref, en décembre, le PS fera peau neuve !

Il y a beaucoup de voix discordantes au sein même du PS. Il est possible de retrouver une unité ?

L’unité a toujours été nécessaire. Qu’il y ait des avis divergents n’est pas un problème en soi. Nous devons nous interroger : comment le PS veut-il changer la société, qu’est-ce que son progressisme.Il nous faut retrouver une force propulsive.

Le programme du PS n’était-il pas le programme de François Hollande ?

Le programme de François Hollande était un programme pour la France. Le PS doit penser la société à venir, cela ne se résume pas à un programme présidentiel.

Comment va se dérouler la consultation auprès des militants ?

Nous avons posé douze questions aux militants qui couvrent le champ culturel, social, international.

Sept réunions vont se tenir et nous allons collecter des milliers de contributions. Nous opérerons une première synthèse le 13 octobre puis une seconde en novembre. Nous établirons enfin une charte des Etats généraux qui sera soumise au vote des militants. Et le 6 décembre, date des Etats généraux, nous fonderons un nouveau progressisme, une nouvelle gauche.

Entre les contributions de Gérard Collomb et celles de Martine Aubry, vous parviendrez à une synthèse ?

Gérard Collomb et Martine Aubry partagent des valeurs et des principes communs. C’est cela qu’il va falloir mettre en exergue.

Le PS a connu un nouveau revers électoral avec les sénatoriales. Rythmes scolaires, baisse des dotations, réforme territoriale… Les élus ont été secoués ces derniers mois…

C’est vrai mais il faut réformer le pays. La nécessité de la réforme se confronte parfois à la préservation des positions électorales acquises. Si vous ne faites rien, c’est le pays qui perd. Pour enclencher cette réforme, il faut lever les conservatismes. Mais si vous voulez une France plus juste, plus efficace et plus forte, il faut agir pour le bien commun.

Propos recueillis Geoffrey Mercier

Published by FDESR 62 -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog