Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FDESR 62

Engagé en politique et membre du Parti socialiste depuis 2001, Laurent Denis est devenu maire en mars dernier. Itinéraire d’un enfant de la commune.

Qui est-il ?

Laurent Denis est né le 11 janvier 1973 à Saint-Omer et a toujours vécu à Éperlecques où sa famille est implantée depuis longtemps. Il est actuellement chef de cuisine au lycée Ribot de Saint-Omer et gère la préparation de mille repas par jour, avec des produits frais. Son boulot de cuisinier – une vraie passion – l’a conduit à rouler sa bosse dans pas mal d’établissements de la région, avant de faire le choix de devenir cuisinier pour l’Éducation nationale. Il a cependant quitté les fourneaux pendant un temps pour enfiler le costume de croque-mort dans la société de pompes funèbres de son beau-frère, à Bollezeele. Mais a finalement préféré revenir à ses casseroles en milieu scolaire.

Il est marié depuis quatorze ans avec sa femme, Hélène, avec laquelle il a un garçon de 8 ans et une fille de 4 ans.

Comment est-il devenu maire ?

« Gilles Cocquempot et Michel Guilbert sont venus me chercher en 2001 », raconte-t-il. Si les deux anciens maires socialistes de la commune ont frappé à sa porte, c’est qu’ils avaient repéré depuis longtemps ce gamin de la commune. Musicien depuis l’enfance dans les rangs de l’harmonie municipale (il joue du tuba), il a aussi pris la suite du père de Michel Guilbert au poste d’organiste de l’église où il était enfant de chœur.

Quand il était petit, Laurent Denis aimait aussi aller donner un coup de main à la mairie, juste à côté de chez lui, pour faire des photocopies.

En 2001, il est donc devenu conseiller municipal, déjà délégué à la communauté d’agglomération de Saint-Omer. Il a été promu adjoint aux fêtes et aux associations lors du deuxième mandat. Et a pris la suite de Michel Guilbert, comme prévu, quand ce dernier a décidé de se retirer de la vie politique, cette année.

Ses projets

Le gros projet du mandat attendu par toute la commune, c’est le groupe scolaire. Le rassemblement des trois écoles de la commune en un seul site, à côté de la mairie, sur un terrain de 16 000m2. « Nous sommes en train de finaliser l’achat du terrain », commente le maire. Mais il se passera bien encore deux ans, le temps de lancer toutes les étapes administratives, avant le début des travaux. Éclatée en trois sites (la maternelle dans le centre, les CP-CE1-CE2 et un peu de CM1 à Bleue-Maison, et les CM1-CM2 au Gandspette), l’école coûte 65000 € par an à la commune, pour les transports à la cantine.

La commune

Population : 3 345 habitants en 2013.

Superficie : 2 550 hectares. Il y a vingt ans, on comptait un habitant par hectare.

Budget : 3,8 millions d’euros.

Huit hameaux : Bleue-Maison, la Vlotte, Hellebroucq, Gandspette, le Mont, le Centre, la Meulmotte, Culem. Ce dernier ne comporte d’ailleurs que trois maisons, juste à la limite avec Mentque-Nortbécourt.

Particularité : La commune s’étend sur quatorze kilomètres, de Mentque-Nortbécourt à Holque. Ce qui fait que la voirie occupe une grosse part du budget communal. Bien que traversée par cinq routes départementales, la commune doit encore s’occuper de vingt-cinq kilomètres de routes.

Published by FDESR 62 -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

FDESR 62

La FDESR 62 est le porte-parole de l’ensemble des élus socialistes et des élus locaux républicains qui ont choisi de se réunir dans un même mouvement.

48 rue François Gauthier

62300 LENS

03 21 42 33 22

fdesr@nodnet.fr

Hébergé par Overblog