Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site de la Fédération des élus socialistes et républicains du Pas-de-Calais
  • Le site de la Fédération des élus socialistes et républicains du Pas-de-Calais
  • : La Fédération départementale des élus socialistes et républicains est une instance de réflexion, de délibération et d'action des élus socialistes.
  • Contact

Contacter la FDESR 62

Tél : 03 21 42 33 22
Fax :
03 21 13 45 11
mail : fdesr@nordnet.fr
Adresse :
48, rue François Gauthier
BP 370
62335 LENS Cedex 

Recherche

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 11:47

 

Congrès : attention, vous avez jusqu'au 06 février pour déposer vos contributions !

 

Conformément à la circulaire nationale n°1395 du Parti socialiste, les contributions générales et thématiques doivent être déposées auprès du secrétariat national à la coordination au plus tard le vendredi 06 février à minuit par l'intermédiaire d'un formulaire accessible sur le site Internet du Parti : http://www.parti-socialiste.fr/congres-poitiers. (Attention, les contributions générales sont limitées à 97 000 signes, et les contributions thématiques à 25 000).

Ces contributions seront enregistrées le 07 janvier par le Conseil national d'enregistrement des contributions générales et contributions thématiques au cours duquel seront mise en place la Commission nationale et les commissions fédérales de préparation du Congrès.

Prochaines dates du Congrès :

Samedi 11 avril 2015 : Conseil national de synthèse

Jeudi 21 mai : Vote des adhérents sur la (les) motion(s)

Jeudi 28 mai : Vote des adhérents pour le (la) Premier(e) secrétaire national(e)

Vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 mai : Congrès fédéral

Vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 juin : Congrès national

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 16:43

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:14

Pour ses premiers vœux à la presse depuis son élection en juin dernier, et à deux mois du renouvellement de l’assemblée, le président du conseil général, Michel Dagbert, a affiché son optimisme en s’évertuant à chasser la morosité ambiante.

Les élections départementales.- Le scrutin des 22 et 29 mars sera « le premier grand rendez-vous électoral » après les événements terroristes et l’élan citoyen qu’ils ont suscité. Avec de surcroît le renouvellement en totalité de l’assemblée, Michel Dagbert croit à une forte mobilisation, alors que se profilait une abstention record.

Le président du Département compte « prendre une part déterminante dans la campagne ». Pour expliquer les nouvelles modalités du scrutin (deux fois moins de cantons et des binômes homme-femme à élire) et éviter une alternance dans ce département historiquement « rose-rouge ». « Je suis convaincu que nous allons conserver la majorité à gauche, et je vais m’y attacher. »

Au passage, Michel Dagbert tacle l’opposition, qui n’a pas pris part au vote sur le budget 2015, adopté en décembre. « Refuser de prendre position ou de s’abstenir, c’est refuser d’exercer son job d’élu, et c’est difficilement entendable. »

 

 

La défense de l’institution.- Michel Dagbert a rappelé « la capacité du Département en 2014 à développer son projet malgré le contexte d’incertitude (le président Hollande déclarant que « les Départements ont vécu », NDLR) et le changement de président (le passage de témoin surprise de Dominique Dupilet) au beau milieu de l’année. »

« En 2015, le conseil général ne va pas mourir, il va se transformer et devenir conseil départemental. Ce sera une année déterminante : avec de l’argent public plus rare, nous devrons apporter des réponses au meilleur coût. (…) Le Département a sa place dans la République et dans un espace régional agrandi. »

Les chantiers.- Le Département sera partie prenante du financement du chantier du canal Seine-Noird Europe, de la nouvelle politique des contrats de ville, de la mise en œuvre du très haut débit. Il faudra aussi « consolider l’attractivité du littoral », développer le tourisme autour du Louvre Lens et poursuivre l’accompagnement financier des projets des intercommunalités via la contractualisation territoriale.

Autour du Louvre Lens, destination ALL

Michel Dagbert le prédit : « 2015 constituera une étape clé de la reconversion du territoire du Bassin minier, à l’instar de Bilbao ou de Liverpool ». Pour attirer le maximum de visiteurs français et étrangers dans la région, la Mission Louvre Lens Tourisme s’attache à créer « une destination touristique crédible et durable » que le président du conseil général a promue en relayant le lancement de la destination ALL, pour Autour du Louvre Lens.

En s’appuyant sur le musée lensois qui a ouvert il y a deux ans et le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO de l’ensemble du Bassin minier du Nord - Pas-de-Calais, il s’agit de « renverser les clichés » et de mettre en avant « les éléments de modernité » en impliquant habitants, entreprises, associations et collectivités.

Une plateforme collaborative réunit les principaux offices de tourisme de la destination : Arras, Béthune-Bruay, Douai et Lens-Liévin. Ils se sont associés autour d’un « plan de promotion national et international pour optimiser la visibilité des offres touristiques ».

 

La Voix du Nord

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:09

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:07

Ce 20 janvier 2015, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, répond à Yves Durand, député du Nord.

Yves Durand, député : Madame la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, la République, c’est d’abord l’école. La loi de refondation de l’école de la République, votée en juillet 2013, donne à celle-ci une mission claire : « élever le niveau de connaissances, de compétences et de culture de tous les enfants […] [et] recréer une cohésion nationale et un lien civique autour de la promesse républicaine de réussite éducative pour tous. »

C’est dire, madame la ministre, que l’école ne doit pas seulement instruire mais qu’elle doit aussi éduquer. Elle le fera en transmettant les valeurs républicaines, au premier rang desquelles la laïcité. Parce que l’école est le premier espace républicain que l’enfant connaît, c’est aux enseignants que la nation confie cette mission. Et je crois pouvoir dire au nom de tous que leur implication, notamment ces dernières semaines, mérite à la fois notre reconnaissance et notre confiance. Mais il importe que la République leur offre les meilleures conditions pour accomplir leur métier.

C’est d’abord reconnaître que leur métier est un vrai métier, et donc qu’il s’apprend. Dans la loi, nous avons rétabli une formation vraiment professionnelle, initiale et continue. C’est aux nouvelles écoles supérieures du professorat et de l’éducation qui en ont la charge de créer une culture commune à tous les personnels d’éducation pour que chacun d’entre eux participe à la construction du citoyen en devenir dans chaque enfant.

Madame la ministre, quelles dispositions allez-vous prendre pour que les valeurs de la République, notamment la laïcité, s’intègrent concrètement dans la formation initiale et continue des enseignants ?

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche :
Pour ceux qui auraient pu en douter, monsieur le député, les évènements de ces derniers jours et les innombrables attentes exprimées par la société à l’égard de l’école éclairent la nature de la mission des enseignants et ses difficultés. En effet, la mission des enseignants s’apprend. Vous avez raison – et je parle de tout ce que vous venez d’indiquer. Transmettre des savoirs, transmettre un savoir-être, apprendre des valeurs aux enfants, cela s’apprend.

Être le réceptacle des incompréhensions, des imperfections de la société et devoir en permanence y répondre en s’adaptant à ce que voient et entendent les enfants par ailleurs, cela s’apprend. Bien sûr, la formation des enseignants passe pour une évidence aujourd’hui, mais rappelez-vous qu’il n’y a pas si longtemps ce n’était pas le cas, et je vous remercie d’avoir souligné que la loi de refondation de l’école est venue mettre un terme à une tendance qui était extrêmement négative, une tendance à la déshérence de la formation, qu’il s’agisse de la formation initiale, qui avait été tout bonnement supprimée, ou de la formation continue.

Nous en pâtissons encore aujourd’hui. Alors, oui, ce gouvernement a remis en place la formation initiale, à travers ces écoles supérieures du professorat et de l’éducation, qui se cherchent encore. Je recevrai tous les directeurs des ESPE jeudi, pour faire en sorte que, dans le tronc commun, on apprenne davantage encore aux enseignants à transmettre ces valeurs.

Mais la formation continue aussi a toute son importance. J’annoncerai des mesures dans les jours qui viennent, pour la renforcer. Beaucoup de besoins se sont exprimés ces derniers jours, à la fois pour assurer cet enseignement laïc du fait religieux, pour assurer cette éducation aux médias et au décryptage de l’information et pour assurer la transmission et l’explication de ce qu’est la laïcité dans les établissements scolaires. Oui, les enseignants ont besoin d’être soutenus ; ils ont besoin d’une formation adaptée à leurs réalités, notamment à partir des besoins qu’ils auront eux-mêmes exprimés. C’est ce que nous ferons.

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:03

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:02

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 10:27

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:06

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 10:58

L’attentat terroriste, qui a décimé hier la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à des fonctionnaires de police, est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous - associations, organisations syndicales, partis politiques -appelons tous les citoyens à une marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier à 15 heures, de la Place de la République à la Nation.

 

Face à la barbarie, défendons les valeurs de la République !

 

Premiers signataires :

 

CFDT - CFE-CGC – CFTC - CGT - EELV - Ensemble - Fondation Copernic - Front Démocrate - FSU - Gauche Unitaire – LDH – LICRA – MDP – MODEM- MRAP – MRC - Nouvelle Donne – PCF - PG – PRG- PS- SNJ- SNJ – CGT- SOS RACISME- UDI- UMP – UNSA - USJ CFDT

Partager cet article

Published by FDESR 62
commenter cet article